Le 11 juin 2007, les policiers italiens font une descente dans les locaux de d’une radio d’Herculanum pour saisir cette station qui émet sans autorisation en FM sur 95.1. Elle fait ainsi taire la voix de la mafia qui diffusait des messages personnels étranges et des dédicaces très particulières. Et pour cause, des phrases codées et des diffusions de disques permettaient de communiquer avec les mafiosos emprisonnés, notamment un des parrains de la Camorra. La radio changeait souvent de nom de Radio Ercolano Stereo à Nuova Ercolano en passant par Ercolano Centro.